Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le patou !

Ils nous rappellent notre enfance lorsqu’on vibrait aux côtés de Belle et Sébastien. Les patous, nom donné aux grands chiens blancs de protection, inspirent le respect non seulement par leur force mais aussi par leur travail au service du troupeau. Entretien réalisé auprès de Damien Jeannerat, berger et éleveur valaisan de Bergers des Abruzzes, chiens de protection de troupeaux de moutons

Par Adeline Beijns

Qui sont les patous ? Où les trouve-t-on et quelle est leur fonction ?

Le terme patou est le nom donné à l’ensemble des chiens de protection mais surtout au chien de montagne des Pyrénées, une race particulièrement reconnue pour sa capacité de protection des troupeaux. On les retrouve donc surtout dans les endroits où les troupeaux d’animaux sont laissés en (relative) autonomie pour protéger les bêtes des prédateurs et des vols.

Dans quelle tradition s’inscrit leur utilisation ?

De tout temps, les hommes ont cherché à se protéger et à protéger leurs bêtes des prédateurs tels que les ours, les aigles, les lynx, les loups ou les lions en Afrique. On pense que c’est justement en Afrique qu’est né le recours à des chiens pour alerter le berger du danger et faire fuir les animaux sauvages s’approchant de trop près du bétail.

Pourquoi recourt-on à eux en Suisse ?

Comme dans les autres pays, pour la protection contre les prédateurs naturels mais aussi contre les chiens errants et le vol d’animaux.

Comment forme-t-on un patou ?

Il s’agit avant toute chose de trouver les lignées les plus ancestrales possibles, c’est-à-dire trouver les chiens qui ont, depuis longtemps, été utilisés pour assurer ce travail de protection. En s’assurant de ce patrimoine génétique, l’éleveur part avec un bon point de départ quant aux aptitudes du chien. Ensuite, il revient à l’éleveur d’accompagner le chien tout au long de son développement pour faire en sorte qu’il soit le plus heureux et le plus à l’aise possible dans la mission qui lui est confiée.

Cela commence dès sa naissance car pour un chien, sa famille est déterminée par l’endroit où il naît. En mettant bas au milieu du troupeau, la mère transmet à son chiot, un sentiment d’appartenance fort et il veillera, tout au long de sa vie, de protéger son troupeau de tout ce qui lui est étranger.

Les chiens de protection sont-ils reconnus en Suisse ? Sous quelles conditions ?

En Suisse, le chien de montagne des Pyrénées et le Berger des Abruzzes sont les deux seules races de chien officiellement reconnues pour la protection. Mais pour être reconnu, la race ne suffit pas et tous les chiens doivent subir des tests dès 15 mois.

Ainsi, à l’âge de 15 mois, commencent les premiers tests qui consistent à laisser le chien, équipé d’un collier GPS, sur un alpage libre avec des moutons pendant 24 heures. Le but étant de voir s’il quitte ou non le troupeau. Lorsque ce premier test est passé, on passe aux examens de comportement au cours desquels, un figurant approche le troupeau. Le chien ne doit pas être agressif. Il peut aboyer mais ne doit pas montrer de signes d’oppression. Dans le test suivant, le figurant s’approche du troupeau avec un chien de compagnie et là, le patou doit se montrer en alerte et protecteur.

Si tous ces examens sont concluants, on peut passer au niveau supérieur au cours duquel, loin du troupeau, des personnes s’approchent du chien en VTT ou à pied accompagnées d’autres chiens : dans cette situation, n’étant pas au travail, le chien ne peut pas présenter de signes d’agressivité. Ces test sont très importants et assurent que le comportement de l’animal est stable. Pour les chiens d’élevage, il existe encore d’autres examens, plus poussés.

Lors de randonnées, en montagne en particulier, comment réagir si l’on croise sur notre chemin des moutons gardés par des patous ?

Je dis généralement aux randonneurs que s’ils croisent des chiens blancs, c’est bon signe car ces chiens auront en principe passé les différents tests d’aptitude requis. Les recommandations principales sont de ne pas courir, de parler doucement aux chiens sans élever la voix, de ne pas les fixer dans les yeux, de ne pas couper le troupeau que ce soit à pied ou en vélo et de s’arrêter lorsque le patou approche.

Dans les zones où il y a des chiens de protection, des panneaux verts de la Confédération, facilement identifiables, rappellent ces comportements à adopter et en particulier celui de ne pas se promener avec son chien, même en laisse !

Adoptez les bons gestes, c’est patou simple !

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le patou !

Ils nous rappellent notre enfance lorsqu’on vibrait aux côtés de Belle et Sébastien. Les patous, nom donné aux grands chiens blancs de protection, inspirent le respect non seulement par leur force mais aussi par leur travail au service du troupeau. Entretien réalisé auprès de Damien Jeannerat, berger et éleveur valaisan de Bergers des Abruzzes, chiens de protection de troupeaux de moutons

Lire la suite »

Les vaches à l’alpage : les bons comportements à adopter

Certains malheureux incidents ont récemment mis en lumière la cohabitation, parfois difficile, entre les vaches et les randonneurs en montagne. Quels comportements faut-il adopter lorsque l’on croise un troupeau sur un sentier de randonnée ? La plupart relève du bon sens et du respect. Entretien réalisé auprès de Grégoire Bonvin, Enseignant à l’Ecole d’Agriculture du Valais – Châteauneuf

Lire la suite »

Quand les légendes (re)deviennent réalité

Nos ancêtres ont prêté toutes sortes de pouvoirs démoniaques aux animaux imposants qu’ils ne pouvaient contrôler. Persécutant ces démons pour protéger tant les hommes que les troupeaux, les pauvres bêtes dont le loup, le gypaète barbu et le sanglier avaient (presque) disparu d’Europe occidentale au siècle dernier, les reléguant au rang d’ « animaux légendaires ». Fort heureusement, ces animaux repeuplent à nouveau nos contrées.

Lire la suite »

Qui sont les chiens de sauvetage aquatique ?

Ils sont beaux, ils sont forts et ils sauvent des vies. Les chiens de sauvetage dans l’eau fascinent depuis toujours. Comment sont-ils formés et existe-t-il des races prédisposées ? Entretien réalisé auprès de Julien Savary, Président de l’Amicale Neuchâteloise des Chiens de Sauvetage Aquatique (ANCSA)

Lire la suite »

Les animaux ont-ils un sixième sens ?

Vous êtes tranquillement assis sur votre canapé. Alors que tout semble calme et silencieux, Médor, se lève et aboie en regardant fixement le buffet dans votre salon. Mais quelle mouche a bien pu le piquer ? Ou verrait-il des choses qui nous sont imperceptibles ?

Lire la suite »